Découverte du patrimoine

.

La flore

Un aperçu de la flore

Les terroirs divers de la commune de Nissan abritent une flore variable représentative de tous les biotopes méditerranéens. Nous distingueront les zones de cultures (vignes, oliviers, céréales), les zones boisées (essentiellement plantées de pins d’Alep et de chênes verts), les zones de garrigues et les zones humides.

Dans les zones de garrigues et zones arides on retrouve les espèces caractéristiques de ce milieu, chêne kermes, genévrier cade, genévrier commun, ajonc (argelas), ciste cotonneux, ciste de Montpellier, luzerne arborescente, aphyllante de Montpellier, asphodèles, bouillon blanc, figuier de Barbarie et bien d’autres.

Les zones humides, en particulier l’étang de la Plaine conservent quelques vestiges de plantes halophiles, les soudes dont la salicorne, qui signent le caractère salin de cet ancien étang littoral et qui faisaient autrefois l’objet d’une exploitation.

Mais au delà de cette flore caractéristique des régions méditerranéennes, on trouve à Nissan quelques plantes rares ou méconnues, à l’image de l’Anagyre fétide qui pousse en buissons sur les pentes de la colline d’Ensérune.

La commune est aussi caractérisée par la richesse de ses orchidées dont nous allons donner un petit aperçu.

Les Orchidées de Nissan 

Les orchidées font partie des plantes monocotylédones dont la majorité des espèces sont épiphytes (qui se servent d’autres plantes) ou lithophytes (vivant sur des rochers).

Il existe environ 25 000 espèces réparties en 850 genres dont la majorité se développe en milieu tropical.

Les orchidées Européennes sont des plantes terrestres vivant en symbiose avec des champignons. Le territoire de Nissan , riche de la diversité de son terroir ( pelouse seche ,zones humides, garrigue etc) possède une très grande diversité de faune et de flore, et une grande variété d’orchidées sauvages, qui bien que de petite taille par rapport aux espèces du commerce, n’en sont pas moins magnifiques pour peu que l’on prenne le temps de regarder lors de nos balades dans notre campagne.

Vous les trouverez un peu partout, le long des chemins, des routes, dans les jardins, souvent en lisière des bois.

Afin de les reconnaître au milieu de la végétation elles se signalent par une tige dressée munies de feuilles toujours entières et à nervures parallèles ( rarement des feuilles réduites à des écailles  : limodore).

La tige porte toujours plusieurs fleurs ou est en épi. ( seul le Sabot de Vénus n’a qu’une fleur mais à priori est absent de notre territoire).
La fleur comporte 3 sépales assez semblables et 3 pétales dont une diffère des 2 autres, le labelle, souvent spectaculaire et qui sert de piste d’atterrissage aux insectes reproducteurs.

Il ne vous reste plus qu’à bien observer lors de vos promenades et éventuellement de vous équiper d’un appareil photo ( ou de votre téléphone ) en prenant bien soin de ne pas les cueillir, elles sont protégées et de plus pour la plupart sont en zone Natura 2000.

Vous pouvez également prendre part aux balades que nous organisons régulièrement (ou à la demande) et vous profiterez des explications nécessaires.

Bonne découverte  !

Retour haut de page