Une balade à la découverte du centre ancien de Nissan

Dans le cadre des 38èmes Journées européennes du patrimoine, l’association culturelle Les Amis de Nissan a organisé, le 18 septembre, une visite guidée du centre ancien, s’appuyant notamment sur les panneaux qu’elle a réalisés et posés en début d’été par les services techniques de la Mairie.

Une quarantaine de personnes est venue découvrir ou redécouvrir le cœur du village et a pu, grâce aux commentaires avisés de Philippe Tarroux, s’enrichir d’un patrimoine historique.

Au départ de la Place de la République, autrefois Place Royale, le groupe s’est acheminé vers la Grand Rue (grand chemin de Béziers à Narbonne),  puis vers le Pouzet (puits) pour se retrouver devant la Tour de l’Horloge, unique témoin visible de la fortification du village.

Le porche franchi, les visiteurs se trouvent à l’intérieur du Plo. Vestiges architecturaux tout comme les remarquables restaurations de façade seront appréciés par tous. Une tête d’Hercule, l’emplacement d’un four à pain, le moulin à huile ou encore une vierge en céramique seront repérés.

Le  groupe rejoint le site de la Distillerie, remonte vers le haut du village, observe les maisons vigneronnes, la maison du maréchal ferrant. Les « anciens » évoquent aussi le tonnelier, le bourrelier, métiers en plein essor début du XXème siècle. La rue de la Fontaine, le lavoir, plus loin sa source « la Font d’Astre » … et une nouvelle halte s’impose au carrefour de l’avenue de la Cave, de la rue de l’Eglise, de l’avenue de la gare, pour évoquer l’emplacement de l’ancien hôpital. L’église Saint Saturnin et en contrebas, dans l’impasse de l’Abbé Giry, la grange dimière suscitent toujours l’attention. Retour vers le centre du village où l’école de garçons se situait à l’emplacement de la médiathèque actuelle, direction la ruelle du Château Vieux pour déboucher place du Marché où se trouvait l’Hôtel de la Commune. Un mot sur le Porcairal, rampe qui limite la place vers l’Est avec probablement le marché aux cochons.

Mais voilà, dame météo qui jusque là s’était montrée clémente nous presse de nous mettre à l’abri ! Le Président Michel Bonfill, nous invite à entrer au café de l’Acropole. Après avoir remercié  Philippe pour sa prestation, un apéritif organisé pour la circonstance clôture chaleureusement cette journée. Moments de partage et de convivialité assurés.

Retour haut de page