La font d’Astre, le lavoir

.

Centre Ancien

Montée du avoir
La montée du lavoir

Pénétrons à droite dans la rue de la Fontaine. Nous nous trouvons ici dans le fossé du village. Les eaux qui coulaient dans cet espace étaient utilisées pour alimenter le lavoir et un abreuvoir destiné au bétail que l’on peut situer devant la boulangerie). Comme assez souvent (c’est le cas par exemple à Lespignan), le lavoir était hors les murs du village.

Il ne reste de ces dispositions que la fontaine qui recueille les eaux d’une source que nous rencontrerons un peu plus loin sur notre parcours. Son nom de font d’Astre, provient du nom d’un boulanger, Martin Astre, déjà établi à cet emplacement dans les années 1900.

rue roger vieu Nissan
La rue Roger Vieu, emplacement du portal de la fon

Remontons la pente raide  devant nous vers l’est. Sur le plan que nous atteignons, s’ouvre, à droite, la rue Roger Vieu qui s’enfonce à nouveau dans le Plo. Ce passage matérialise la troisième entrée du village, lo portal de la fon (le portail de la fontaine), démoli avant 1768. Il permettait, pour les villageois habitant à l’intérieur de l’enceinte du village, de se rendre facilement au lavoir.

hotel croix blanche nissan
Emplacement probable de l’hôtel Croix Blanche

Lorsque nous regardons en directon du Plo, au débouché de la rue Roger Vieu, sur notre gauche s’élèvait l’un des angles du château vieux auquel ce portail était adossé.

Nous pouvons voir dans une niche une croix qui matérialise en cet endroit l’emplacement de l’Hôtel de la Croix Blanche, plusieurs fois mentionné dans les documents anciens. Relais de Poste important, Nissan disposait de plusieurs auberges dont nous ne situons pas toujours la position. 

Château Nissan
Le Château, maison Sahuc

En remontant le petit raidillon qui s’ouvre devant nous au nord ou en passant par l’escalier qui lui est parallèle, nous nous retrouvons sur l’avenue de Lespignan. Nous prendrons, à gauche, la partie étroite de cette avenue. Dans ce passage resserré, nous remarquons, sur la droite, la très belle bâtisse qui se dresse derrière sa grille noire.

Cette demeure, appelée « le château » par les nissanais, a été construite par la famille Sahuc, au milieu du XIXe siècle. Elle est caractéristique des maisons de Maître de cette époque.

On dit qu’elle a reçu la visite de Napoleon III qui, lors de son voyage en province de 1852, dans son déplacement de Béziers vers Narbonne, y aurait couché. La date de sa construction semble pourtant postérieure à cet événement.

épicerie Nissan
Emplacement de l’épicerie Tabouriech

Au débouché de l’avenue de Lespignan, s’ouvre un carrefour entre l’avenue de la Cave, la rue de l’Eglise et le début de l’avenue de la Gare (l’ancienne route de Capestang).

maison Delon
Emplacement de la maison Delon

Les maisons du cordonnier Delieuze (et auparavant Delon) à gauche et de l’épicier Denis Tarbouriech à droite ont disparu, immolées sur l’autel de la circulation automobile.

Ce carrefour, conjonction de plusieurs voies de communication, est en effet très difficile à franchir. Nous allons le traverser pour nous placer au débouché de l’avenue de la Gare.

L’angle de cette rue et de l’avenue de la Cave correspond à l’emplacement de l’ancien hôpital de Nissan.

Retour haut de page